vers une mobilité verte

Accessibilité et quartier sans voiture
Ce choix est dicté par la volonté de créer un quartier passant et animé, et de favoriser les déplacements doux.
Sur cet écoquartier étroit et linéaire (150 m x 1500 m), les accès automobiles sont limités aux services d’urgence et aux demandes spécifiques.

Des centrales de mobilité implantées tous 300 m sur le quai du Châtelier permettent une desserte optimum du site. Véritables pôles d’animation dans l’écoquartier, elles intègrent des services en RDC : points de livraison, consignes, casiers, espace vélos, rendez-vous de covoiturage, pédibus… Les places de stationnement mutualisées sont foisonnées. Les bâtiments en superstructure échappent aux contraintes d’innondabilité et de sols impactés.

Des modes doux plébiscités
Outre le maillage doux interne au quartier, une piste de cyclotourisme est envisagée sur le grand bras.

Des connexions intermodales en site propre
La passerelle bus et vélos programmée, offrira un accès direct au futur pôle mutimodaldu projet Arc Expresssur le site Saint Denis Pleyel.

Des transports fluviaux dynamisés
Le projet de la navette fluviale intercommunale La Défense / Saint-Denis est à l’étude.
L’implantation de pontons sur le petit bras favorise le développement de navettes sur la Seine