LE CONCEPT URBAIN

Un tiers de la surface urbanisée du territoire de L’Île-Saint-Denis est occupé par des entrepôts en grande partie désaffectés. Ce site s’étend sur 22 des 100 hectares de l’Île.

La reconversion de ce site en écoquartier fluvial a été proposée et développée par l’équipe menée par l’agence Philippon-Kalt architectes - urbanistes.

Ce territoire en plein développement, situé à moins de 2 km de la gare de Saint-Denis, va bénéficier de la dynamique liée au projet du «Grand Paris».

 

Une réflexion approfondie sur l’eau etla biodiversité, l’énergie, la mobilité et la pollution a été menée avec des bureaux d’études spécialisés pour assurer l’exemplarité de l’écoquartier dans le temps.

Le projet, porté par Michel Bourgain, Maire de L’Île-Saint-Denis et par Plaine Commune a été élu quartier prototype lors de la consultation NQU (label Nouveaux Quartiers Urbains) en 2009 et a reçu le Prix d’Avenir du Palmarès National des Ecoquartiers 2011. La charte de l’écoquartier fluvial a été signée le 17 février 2013 par l’ensemble des partenaires du projet.


L’écoquartier fluvial : un lieu de vie pour tous, dont le programme et les aménagements favorisent les liens sociaux, incitent au partage et à l’économie des ressources.

Les 3 i

Les concepts développés pour ce nouveau quartier se fondent sur les 3 enjeux majeurs de L’Île-Saint-Denis :

Insularité
En tissant des liens nord-sud entre les deux quartiers d’habitat de L’Île-Saint Denis.

Intercommunalité
En ouvrant le site sur les communes avoisinantes et inscrire le nouveau quartier dans la dynamique du développement territorial.

Identité
En respectant un principe d’exemplarité environnementale et en valorisant l’eau comme élément identitaire de premier plan pour les habitants.

06- projet2.jpg

De l'écoquartier à l'éco-v'île

Développement : une gouvernance participative
Une culture commune est fondée avec l’ensemble des acteurs du projet. La Charte de l’écoquartier visant à engager concrètement les différents partenaires reprend les items des concepts développés dans le projet des urbanistes.
Un débat actif est maintenu tout au long du projet par des réunions de concertation avec les habitants : services à créer dans les centrales de mobilité, programmation des espaces publics, pièces communes...

Cohérence urbaine, environnementale et sociale
Les contraintes de toutes les entités en présence sont intégrées : VNF et Port autonome, RATP et STIF, ERDF, ANDRA, CG 93, département, Ville, services techniques de Plaine Commune, Bureaux d’Études thématiques... Les dispositifs généralisables à l’ensemble de la ville sont plébiscités.

Pérennité des ambitions dans le temps
La rédaction du chier des charges de l’écoquartier fluvialintègrele devenir du quartier dans le temps par des marges de progression indexées sur l’évolution des normes et des techniques, ainsi que le développement du territoire.


séquences et polarités

Le projet développe 4 séquences dont la programmation est dictée par leur contexte urbain.

Pôle scolaire, au nord
pour tisser des liens avec le centre ville

Pôle commercial, au sud
dans la continuité des commerces de Marques Avenue

Pôle du temps libre, en zone intermédiaire
fédérateur à l’échelle de la ville avec un jardin de 10 000 m² et un gymnase

Pôle artistique, ludique et sportif, au centre
avec des loisirs nautiques et culturels en lien avec avec la Cité du Cinéma et le quartier Pleyel en développement

 
 

La fragmentation de ce parcours (Entre deux rives, Marques Avenue, Printemps, zone Intermédiaire et Galeries Lafayette) diminue la perception des distances, facilite le repérage et offre une vision plurielle et attractive du site.

La variété des hauteurs de bâti (du jaune clair au bordeaux ci- dessous) marque ces séquences ; certains points émergent dans le grand paysage fluvial, tels des phares, pour signaler un site particulier : la passerelle avec Saint Denis, la grève du petit bras…

La morphologie bâtie souligne également la spécificité de chaque bras de Seine : ambiance sauvage et intimiste sur le petit bras avec des typologies en R+2/ R+4, alignement plus ordonnancée en R+6 sur le grand bras.